1. Au pays des fromages

Le fromage mille lieues sous terre

31 mai 2017

Qui l’eût cru ? On peut faire d’excellents fromages au sein d’anciens tunnels reconvertis en fromageries. En France, une bonne douzaine de tunnels ferroviaires ont ainsi été transformés. 

Dans la pénombre du tunnel, il règne un silence de cathédrale. De temps en temps, on entend l’écho d’une goutte tombée au sol depuis la voûte. Une fraîcheur humide fait frissonner les visiteurs. L’œil s’accommode peu à peu à la lumière blafarde, puis se laisse émerveiller par la magie de ces fromages qui, à perte de vue, mûrissent lentement, très lentement, sur les planches d’affinage. 

1

Des conditions très favorables à l’affinage

Depuis que de nombreuses lignes ferroviaires du réseau secondaire ont été abandonnées après-guerre, des tunnels ont perdu leur utilité dans la France entière. En particulier en Savoie, dans les Pyrénées, en Auvergne, et partout où les montagnes ont été forées pour laisser passer les trains. C’est une aubaine pour les fromagers qui se sont installés dans ces tunnels très propices à l’affinage de leurs produits. Les fromagers apprécient la stabilité de température de ces sanctuaires oubliés. Celle-ci oscille généralement autour d’une dizaine de degrés : des mètres et des mètres de roche les isolent et les protègent des variations de température extérieure. Et l’atmosphère saturée d’humidité est idéale pour l’affinage. 
Les tunnels sont très adaptés aux fromages de garde, ces pâtes pressées qui ont besoin de plusieurs mois, voire des années, pour libérer toutes leurs saveurs cantals, tommes de brebis, comtés, beaufort… Ils sont généralement destinés aux fromages hauts de gamme, ceux que l’on vient sonder et soigner très régulièrement pour vérifier leur bon vieillissement.

2

Le fromage est une histoire de patience

Un bon tunnel a un coût de fonctionnement bien moindre qu’une installation classique : pas d’humidité ni de froid à amener ! 
Quant aux communes, elles sont souvent bien contentes de ne plus avoir à s’en préoccuper et de voir une activité économique se développer là où elles n’espéraient rien. La fromagerie Fabre, dans le Tarn, a acquis le sien au prix d’un euro symbolique. Elle y affine, depuis 2010, sa gamme au lait cru (photo).

3

De 50 mètres à plus d’un kilomètre !

Le tunnel de la fromagerie Duroux, sur l’ancienne ligne Tulle-Argentat, fait 1 200 m de long et héberge quelque 200 tonnes de fromage, essentiellement du cantal. À l’opposé, dans les Pyrénées, en vallée d’Ossau, le tunnel de la fromagerie Pardou ne mesure qu’une soixantaine de mètres de long, mais peut tout de même accueillir jusqu’à 17 000 fromages. Le dernier tunnel ferroviaire à avoir été reconverti par un fromager en France est celui de la Fromagerie Mons, à Collonges, en pays roannais (photo). Il mesure une centaine de mètres de long et fait une large place aux comtés, beauforts, salers… À son entrée, Hervé Mons, meilleur ouvrier de France 2000, a aménagé une salle de restauration, où il organise des séances de dégustation pour les visiteurs. Les saveurs s’épanouissent au bout du tunnel.

{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Parlons fromage


Quelle est la différence entre un fromage bio et un fromage ordinaire ?
Quelle est la différence entre un fromage bio et un fromage ordinaire ?
Quelle est la différence entre un fromage bio et un fromage ordinaire ?

04 novembre 2019

  1. Le fromage autrement
Le bio est de plus en plus prisé par les Français, y compris pour les fromages, mais savez-vous vraiment ce qui le différencie des produits classiques ?
Derrière Bresse Bleu, la passion des producteurs de lait
Derrière Bresse Bleu, la passion des producteurs de lait
Derrière Bresse Bleu, la passion des producteurs de lait

02 novembre 2019

  1. Au pays des fromages
Bresse Bleu est comme son pays : plein de caractère, d’authenticité et de générosité. Né en 1951, il est fabriqué et affiné en Bresse, avec un savoir-faire authentique qui lui confère son bon goût de bleu et sa texture crémeuse unique. Grâce à ses producteurs de lait engagés au sein d’une coopérative, Bresse Bleu perpétue la tradition
Caprice des Dieux : 100% Pur par Nature
Caprice des Dieux : 100% Pur par Nature
Caprice des Dieux : 100% Pur par Nature

01 novembre 2019

  1. Du fromage et des hommes
Pur par Nature depuis l'origine, Caprice des Dieux s'engage et prouve que l'on peut produire du fromage de manière durable, dans le respect des hommes, des animaux et de l'environnement.

Recettes, bons plans, offres promotionnelles de nos marques partenaires...
Nos cheeseletters, c'est la crème des infos fromagères dans votre boîte mail.

Veuillez cocher la case pour accepter d'être inscrit à la Newsletter

Votre inscription est bien prise en compte

Je m'abonne