1. Bienfait du fromage

Apprenez à lire les étiquettes nutritionnelles des fromages

26 février 2017

Pour choisir les produits que vous mangez, il est important de connaître leurs propriétés nutritionnelles. Les étiquettes nutritionnelles constituent une aide précieuse. La déclaration nutritionnelle, qui recense, sur l’emballage, les apports nutritionnels pour 100 g d’aliments - et à la portion pour certains - est harmonisée au niveau européen et vise à aider le consommateur à mieux choisir les aliments pour au mieux équilibrer son régime alimentaire. Voici quelques clefs pour bien comprendre ce que vous mangez. 

1

Tout comprendre pour bien choisir

Tous les nutriments sont nécessaires à une alimentation équilibrée, aucun aliment n’est interdit.
 
Exprimée en kilojoules ou en kilocalories, la valeur énergétique correspond à l’énergie apportée par le produit. Pour un adulte en bonne santé avec activité physique modérée, la consommation recommandée est d’environ 2 000 calories par jour. Pour les enfants, elle varie selon l’âge, le sexe et l’activité physique.
 
Les protéines d’origine animale ou végétale, sont les « briques » de l’organisme. Elles contribuent notamment au maintien des muscles et des os. Le fromage peut contenir jusqu’à 36 % de protéines.
 
Les matières grasses constituent, avec les protéines et les glucides, une des trois grandes familles de macronutriments, c’est-à-dire l’un des constituants des aliments qui contribuent à l’apport énergétique. Les matières grasses d’origine animale ou végétale sont nécessaires au fonctionnement de l’organisme favorisant le stockage de l’énergie et la régulation de certaines fonctions physiologiques. Les apports quotidiens recommandés en matières grasses sont de 70 g pour un adulte.
 
Les acides gras saturés font partie des trois classes d’acides gras, éléments constitutifs des matières grasses. Il existe différents types d’acides gras saturés avec des rôles différents dans l’organisme. Ils sont nécessaires pour le fonctionnement de l’organisme. Les apports recommandés en acides gras saturés sont de 20 g par jour pour un adulte.
 
Les glucides sont en quelque sorte le combustible du corps, utiles à l’activité physique et intellectuelle. Ils contribuent au bon fonctionnement du cerveau et à la récupération musculaire suite à une activité physique intense. Les apports quotidiens recommandés en glucides sont de 260 g, dont 90 g de sucres.
 
Le sel : les apports quotidiens recommandés en sel sont de 6 g par jour pour un adulte.
 
D’autres nutriments comme les vitamines ou les minéraux peuvent être ajoutés dans le tableau nutritionnel des aliments, si leur quantité est suffisamment importante (au minimum 15 % des besoins journaliers pour 100 g d’aliment). 
 
 
Comment bien lire une étiquette nutritionnelle ?
 
 
Les AQR (apports quotidiens recommandés) sont des valeurs fixées au niveau européen, qui correspondent aux besoins moyens de la population générale. Pour être en bonne santé, il est important d’avoir une alimentation diversifiée et équilibrée dans laquelle le fromage trouve toute sa place. En règle générale, plus la liste des ingrédients est courte, plus l’aliment se rapproche de son état naturel. Or la majorité des fromages ont pour ingrédients du lait et des ferments.
 
 
Le saviez-vous ?
Depuis 2007, l’étiquetage des produits laitiers a changé. Il n’indique plus le taux de matière grasse mesuré sur extrait sec (le produit « déshydraté »), mais sur le produit fini, tel qu’il est consommé. Ainsi un camembert étiqueté autrefois « 45 % de MG » en contient en réalité 21 % comme indiqué aujourd’hui sur l’emballage. Selon le type de fromage, une part de 30 g contient de 0 à 9 g de matière grasse.

{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Offres de réduction, recettes et infos à croquer !

TENTEZ
DE GAGNER

1 week-end gourmand
pour 2 personnes !

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Plus de fromage


  1. Bienfait du fromage

Parlons fromage


Champagne pour vos fromages
Champagne pour vos fromages
Champagne pour vos fromages

28 avril 2017

  1. Au pays des fromages
« Il y a quelques années encore, le champagne était considéré comme une boisson trop sophistiquée pour accompagner les fromages. Pourtant, c’est un mariage tout à fait légitime, qui peut tirer vers le grandiose ! Heureusement, avec le retour au naturel, les mentalités ont évolué », se réjouit Philippe Cahours. 
Le Langres, un petit creux au-dessus du cœur
Le Langres, un petit creux au-dessus du cœur
Le Langres, un petit creux au-dessus du cœur

27 avril 2017

  1. Au pays des fromages
Est-ce parce que les paysans manquaient de temps pour s’en occuper ? Ou, au contraire, le laissaient-ils se creuser pour différencier leur fromage fétiche de ceux des régions avoisinantes ? Nul ne le sait. Dans l’immense majorité des fromageries de la planète, les fromages, une fois démoulés, sont retournés à plusieurs reprises pour que leur égouttage soit régulier et que le taux d’humidité soit homogène dans la pâte. Mais pas du côté du plateau de Langres. Résultat, une cuvette se forme peu à peu au sommet du fromage, tandis que sa croûte prend des aspects tourmentés.
Le Chaource au berceau
Le Chaource au berceau
Le Chaource au berceau

26 avril 2017

  1. Au pays des fromages
Chaource est une paisible petite bourgade située dans l’Aube, à une trentaine de kilomètres au sud de Troyes. Au nord, la « Champagne sèche », exceptionnellement riche et fertile, a réservé ses terres aux cultivateurs. Pas une vache à l’horizon. Mais ici, en « Champagne humide », les sols argileux et calcaires, sillonnés de ruisseaux, ont laissé plus de place aux prairies et à l’élevage. Dans la campagne avoisinante, les vaches paissent paisiblement entre bosquets et rivières. Une soixantaine de fermes alimente ainsi les six ateliers de la petite filière AOP.