1. Santé dans l'assiette

Intolérance au lactose

03 décembre 2016

Le fromage, c’est permis et même conseillé ! 15 à 20 % de la population présenterait une intolérance au lactose plus ou moins prononcée, parfois confondue avec une allergie aux protéines du lait, ce qui constitue une problématique santé tout à fait différente. L’intolérance au lactose n’est pas une raison pour se priver de fromage, au contraire ! En effet, la majorité des fromages sont naturellement sans lactose.

1

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est le sucre du lait. Il est digéré dans le tube digestif à l’aide d’une enzyme, appelée la lactase. Lors du processus de digestion, la lactase dégrade le lactose en glucose et galactose, des molécules plus petites qui sont absorbées par l’intestin.  

2

Pourquoi certaines personnes ont-elles du mal à digérer le lactose ?

La quantité de lactase présente dans le tube digestif diminue avec l’âge. Quand la quantité de lactase est insuffisante pour assurer la digestion complète du lactose ingéré, le lactose n’est pas suffisamment dégradé dans l’intestin et fermente dans le côlon. Cette fermentation peut se traduire par des troubles digestifs sans gravité mais désagréables, comme par exemple des flatulences, des gaz, des ballonnements et parfois une perturbation du transit. Ces troubles intestinaux sont caractéristiques d’une intolérance au lactose.  Cependant, la majorité des personnes s’auto-déclarant intolérantes au lactose, pourraient digérer sans difficulté de faibles quantités de lactose.

3

L’allergie et l’intolérance, c’est la même chose ?

Non. L’allergie alimentaire est une réaction excessive du système immunitaire contre une substance étrangère, considérée à tort comme « ennemie ». L’allergène provoque une réaction en chaîne dans le système immunitaire aboutissant la libération d’anticorps. Ces anticorps entraînent à leur tour la libération d’autres molécules, comme l’histamine, qui donnent libre cours à des symptômes variés. Les allergies alimentaires sont souvent héréditaires et habituellement identifiées tôt dans la vie. L’intolérance alimentaire est totalement différente et n’implique pas le système immunitaire. C’est le cas de l’intolérance au lactose. Même intolérante, chaque personne conserve une capacité de digestion du lactose. Les symptômes sont passagers et sans conséquence sur la santé. Si vous avez un doute, parlez-en à votre médecin.

4

Le fromage doit-il être limité en cas d’intolérance au lactose ?

le fromage doit-il être limité en cas d'intolérence au lactose ?

Ils peuvent donc être privilégiés chez les intolérants au lactose. Les fromages frais en contiennent de 2 à 3%. 

5

Quelles sont les conséquences sur ma santé d’une suppression totale des produits laitiers de l’alimentation ?

Une alimentation équilibrée est la clef d’une bonne santé. Supprimer une catégorie d’aliments risque d’engendrer des carences en nutriments. Les majorités des fromages sont des contributeurs de beaucoup de nutriments, comme les protéines, le calcium, le zinc, le sélénium et des vitamines naturellement du groupe B, naturellement produites par les ferments technologiques du fromage. Ainsi, la suppression des produits laitiers de l’alimentation peut provoquer des carences nutritionnelles, en plus de vous priver du plaisir de déguster un délicieux fromage.

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Plus de fromage


  1. Santé dans l'assiette

Parlons fromage


  • 19 janvier 2017

    1. Le fromage autrement
    Le fromage a ceci  de particulier qu’il requiert un soin tout particulier, pour le conserver, pour le présenter, pour le découper, mais aussi pour le cuisiner. Finis les appareils à raclette en plastique gagnés au chamboule-tout à la fête foraine. Entre innovation et design futuriste, les arts de la table fromagers font leur révolution : bienvenue aux appareils à fromage de demain !
  • 15 janvier 2017

    1. Au pays des fromages
    Les conseils d’Alain Michel, fromager-affineur à Annecy, pour bien choisir sa raclette et réussir ce plat vedette de l'hiver.
  • 14 janvier 2017

    1. Au pays des fromages
    L’immense majorité des fromages sont nés au printemps, après la naissance despetits. Mais une petite poignée ont vu le jour au cœur de l’hiver. Le plusemblématique d’entre eux, le Mont-d’or AOP, disparaît même des étals entre le printemps et l’automne.