1. Santé dans l'assiette

Intolérance au lactose

03 décembre 2016

Le fromage, c’est permis et même conseillé ! 15 à 20 % de la population présenterait une intolérance au lactose plus ou moins prononcée, parfois confondue avec une allergie aux protéines du lait, ce qui constitue une problématique santé tout à fait différente. L’intolérance au lactose n’est pas une raison pour se priver de fromage, au contraire ! En effet, la majorité des fromages sont naturellement sans lactose.

1

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est le sucre du lait. Il est digéré dans le tube digestif à l’aide d’une enzyme, appelée la lactase. Lors du processus de digestion, la lactase dégrade le lactose en glucose et galactose, des molécules plus petites qui sont absorbées par l’intestin.  

2

Pourquoi certaines personnes ont-elles du mal à digérer le lactose ?

La quantité de lactase présente dans le tube digestif diminue avec l’âge. Quand la quantité de lactase est insuffisante pour assurer la digestion complète du lactose ingéré, le lactose n’est pas suffisamment dégradé dans l’intestin et fermente dans le côlon. Cette fermentation peut se traduire par des troubles digestifs sans gravité mais désagréables, comme par exemple des flatulences, des gaz, des ballonnements et parfois une perturbation du transit. Ces troubles intestinaux sont caractéristiques d’une intolérance au lactose.  Cependant, la majorité des personnes s’auto-déclarant intolérantes au lactose, pourraient digérer sans difficulté de faibles quantités de lactose.

3

L’allergie et l’intolérance, c’est la même chose ?

Non. L’allergie alimentaire est une réaction excessive du système immunitaire contre une substance étrangère, considérée à tort comme « ennemie ». L’allergène provoque une réaction en chaîne dans le système immunitaire aboutissant la libération d’anticorps. Ces anticorps entraînent à leur tour la libération d’autres molécules, comme l’histamine, qui donnent libre cours à des symptômes variés. Les allergies alimentaires sont souvent héréditaires et habituellement identifiées tôt dans la vie. L’intolérance alimentaire est totalement différente et n’implique pas le système immunitaire. C’est le cas de l’intolérance au lactose. Même intolérante, chaque personne conserve une capacité de digestion du lactose. Les symptômes sont passagers et sans conséquence sur la santé. Si vous avez un doute, parlez-en à votre médecin.

4

Le fromage doit-il être limité en cas d’intolérance au lactose ?

le fromage doit-il être limité en cas d'intolérence au lactose ?

Ils peuvent donc être privilégiés chez les intolérants au lactose. Les fromages frais en contiennent de 2 à 3%. 

5

Quelles sont les conséquences sur ma santé d’une suppression totale des produits laitiers de l’alimentation ?

Une alimentation équilibrée est la clef d’une bonne santé. Supprimer une catégorie d’aliments risque d’engendrer des carences en nutriments. Les majorités des fromages sont des contributeurs de beaucoup de nutriments, comme les protéines, le calcium, le zinc, le sélénium et des vitamines naturellement du groupe B, naturellement produites par les ferments technologiques du fromage. Ainsi, la suppression des produits laitiers de l’alimentation peut provoquer des carences nutritionnelles, en plus de vous priver du plaisir de déguster un délicieux fromage.

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Plus de fromage


  1. Santé dans l'assiette

Parlons fromage


  • 23 février 2017

    1. Au pays des fromages
    Vitrine du patrimoine gastronomique français, le Concours général Agricole, organisé au sein du Salon international de l’Agriculture, fait la part belle aux fromages. Bienvenue dans ses coulisses.
  • 15 février 2017

    1. Le fromage autrement
    « Malheureusement, les plats en sauce sont bannis en apesanteur. Quant au fromage, quand j’en ai parlé à la Nasa, on m’a dit que ce serait compliqué. » Thomas Pesquet a bien essayé, mais il devra donc se passer de fromage pendant six longs mois. Le spationaute français qui affole les réseaux sociaux avec ses sublimes photos en orbite depuis la Station Spatiale Internationale (ISS), a pu embarquer de la langue de bœuf préparée par Alain Ducasse, mais pas de fromage. Il aurait peut-être dû insister...
  • 04 février 2017

    1. Au pays des fromages
    Considéré comme un « fromage fort », le maroilles, seul fromage des Hauts-de-France à avoir décroché une Appellation d’origine protégée, doit son tempérament affirmé à une réaction en chaîne complexe, mêlant facteurs géographiques, climatiques et tours de main.