1. Entrée

La soupe, ou comment faire manger des légumes aux enfants

14 janvier 2017

Tous nos conseils et recettes de soupes au fromage pour faire apprécier les légumes aux plus jeunes. Oui, c'est possible !

Finis les "j'aime pas" et la moue à table ! Préparés en soupe et agrémentés de vos fromages favoris, les légumes passeront comme une lettre à la poste. Mode d'emploi.

Les atouts nutritionnels de la soupe

 

La soupe de légumes au fromage :

1) Ça réchauffe
Un bon bol de velouté de légumes fumant que l'on entoure de ses mains... Quoi de plus réconfortant ?

 

2) C'est déclinable à l'infini
Poireau, potiron, champignon, chou-fleur, courgette... Les légumes de saison peuvent tous être moulinés !

 

3) C'est gorgée de fibres et nutriments
Les légumes sont l'une des plus importantes source de fibres, dont le rôle est essentiel dans la régulation de notre transit. Achetés de saison, ils sont particulièrement riches en vitamines. En ajoutant une portion de fromage à notre soupe de légumes, elle devient également une source de protéines et calcium.

 

4) C'est un plat à part entière
Cuisinée avec une source de glucides complexes (pommes de terre, patates douces ou bien pâtes, comme dans le minestrone) et de protéines (le fromage !), la soupe se transforme en repas complet et équilibré. … Bref, la soupe, ça a tout bon !


Et pour en convaincre les enfants, on varie les plaisirs en jouant sur la présentation et texture de nos soupes de légumes.

Moulinée, en morceaux... A chacun sa soupe ! 

 

Pour préserver les vitamines de la soupe, on opte pour des cuissons rapides, en coupant les légumes en petits dés (mirepoix) avant de les plonger dans l'eau bouillante.

Ensuite, plusieurs options :
- On mouline notre soupe pour un rendu "rustique".
- On la mixe finement pour obtenir une texture bien veloutée.
- On peut aussi servir la soupe en mirepoix une fois que l'enfant s'est familiarisé avec la saveur du ou des légumes proposés.

Ça ne passe pas ? Un petit coup de mixer et on retente le mirepoix la fois suivante, avec d'autres légumes. Dans sa version "complète", on propose une soupe minestrone, à préparer avec les pâtes courtes de son choix (les préférées de l'enfant). Les glucides des féculents, les fibres des légumes, les protéines du fromage... Le compte est bon !

Des idées de soupes de légumes  

 

Des couleurs, des goûts qui diffèrent... Certains légumes ont besoin d'être apprivoisés, là où d'autres sont appréciés dès la première bouchée. La carotte, la pomme de terre ou encore le poireau font partie des légumes proposés aux enfants dès le plus jeune âge sous la forme de purée. Ce sont eux que l'on peut utiliser comme base des soupes et potages servis plus tard. Le brocoli ne fait pas recette à table ? Servez un velouté de brocolis adouci par une pointe de Carré Frais® !
Même astuce pour les endives à proposer en velouté crémeux au St Môret® ou bien au fromage Tartare®.

Velouté de chou-fleur tout doux au Caprice des dieux®

 

Les courges, tels le potiron et le potimarron, seront d'autant plus appréciées par les enfants qu'elles sont cuisinées en velouté onctueux, avec un pointe de fromage frais.Des fibres, des protéines et du goût. On a tout !

Velouté de légumes tout vert

 

Les petits pois se transforment en soupe "martienne", toute verte, à servir avec un effiloché de poulet et des dés de Carré Frais®. Ce velouté de petits pois au fromage frais fait office de repas complet, si vous l'accompagnez d'une tranche de pain aux céréales.

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Plus de fromage


  1. Entrée
  2. Recette familiale
  3. Soupes
  4. Pas cher
  5. Recette équilibrée
  6. Moyenne
  7. Légumes
  8. Recette économique
  9. Poulet
  10. Saint Albray
  11. Saint Môret
  12. Caprice des Dieux
  13. Facile
  14. Hiver
  15. Plat
  16. Recette équilibrée
  17. Soupe

Cuisiner et déguster

Cuisiner et déguster

Cuisiner et déguster

Parlons fromage


  • 23 février 2017

    1. Au pays des fromages
    Vitrine du patrimoine gastronomique français, le Concours général Agricole, organisé au sein du Salon international de l’Agriculture, fait la part belle aux fromages. Bienvenue dans ses coulisses.
  • 15 février 2017

    1. Le fromage autrement
    « Malheureusement, les plats en sauce sont bannis en apesanteur. Quant au fromage, quand j’en ai parlé à la Nasa, on m’a dit que ce serait compliqué. » Thomas Pesquet a bien essayé, mais il devra donc se passer de fromage pendant six longs mois. Le spationaute français qui affole les réseaux sociaux avec ses sublimes photos en orbite depuis la Station Spatiale Internationale (ISS), a pu embarquer de la langue de bœuf préparée par Alain Ducasse, mais pas de fromage. Il aurait peut-être dû insister...
  • 04 février 2017

    1. Au pays des fromages
    Considéré comme un « fromage fort », le maroilles, seul fromage des Hauts-de-France à avoir décroché une Appellation d’origine protégée, doit son tempérament affirmé à une réaction en chaîne complexe, mêlant facteurs géographiques, climatiques et tours de main.