1. Bien manger pour tous

Tendances : le fromage et la consommation responsable

28 octobre 2019

Le fromage fait partie du patrimoine culinaire et culturel français. Pourquoi ne pas le déguster en suivant les nouvelles tendances ?

Locavorisme, Slow Food, des pratiques de consommation qui font toujours plus d’adeptes. On vous en dit plus sur ces phénomènes alimentaires considérés comme vertueux.

1

Manger local et de saison grâce au locavorisme

Le terme « locavore » est apparu aux États-Unis en 2005, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement à San Francisco, avant de se répandre en Europe. Le locavorisme se définit comme un retour à un mode d’alimentation plus respectueux de l’environnement et plus proche de la culture locale.

 

Le principe de ce mouvement tendance ? Consommer les produits frais et de saison — les milliers de fromages — de nos régions. Les aliments sont d’ailleurs en général issus de productions situées dans un rayon de 100 à 160 km maximum.

 

Le but ?

-Recréer du lien social ;
-Soutenir les producteurs locaux ;
-Réduire le gaspillage alimentaire ;
-Vivre au rythme des saisons.
 
 
Même si l’efficacité du locavorisme n’est pas totalement démontrée, ce nouveau mode de consommation permettrait de diminuer l’impact écologique des transports, le gaspillage (les fournisseurs ne livrant que ce qui est commandé) et rendrait meilleure la dégustation des aliments consommés plus vite. Et avec le fromage français, rien de plus facile puisque nos régions comptent pas moins de 1 200 variétés parmi de nombreux incontournables locaux !

2

Savourer l’instant... et la qualité : le mouvement Slow Food

Comme le locavorisme, le « Slow Food» — alimentation lente en anglais — rejoint la liste des modes de consommation responsable influents dans le monde. Né à Rome, en 1986 pour protester contre l’installation d’un fast-food américain, ce mouvement à but non lucratif veut redonner à l’alimentation son rang (sa qualité) face à la « malbouffe », avec les objectifs suivants :

 

-Rémunérer au prix juste les producteurs ;
-Respecter la nature et l’environnement ;
-Protéger la biodiversité ;
-Préserver l’activité agricole ;
-Valoriser les saveurs et traditions locales de chaque terroir et culture.
 

Devenu international et un mode d’alimentation à part entière, le Slow Food compte aujourd’hui des milliers de partisans répartis dans 132 pays ! Depuis 2001, le mouvement défend activement la tradition des producteurs de fromage à base de lait cru.

3

Fromage végétalien : une solution pour les consommateurs végétaliens ?

Afin de s’adapter aux modes de consommation végétaliens, les fabricants ont élaboré une version végétale du fromage appelée « vromages », contraction de fromage végétalien. Il s’agit de substituts aux fromages traditionnels d’origine végétale (noix de cajou, amandes, graines de tournesol…).

 

Il est bon de rappeler que la réglementation française est très stricte sur l’appellation « fromage »Celle-ci est uniquement réservée aux produits laitiers d’origine animale. On ne peut donc pas considérer un fromage végétal comme un « vrai » fromage. D’ailleurs, la Cour de justice européenne a interdit l’usage du terme pour des produits autres que le lait et les produits dérivés. Ainsi, fromage végétal, lait ou yaourt au soja ne sont plus considérés comme tels.

 

Néanmoins, ces produits s’intègrent facilement dans le régime des personnes qui doivent se passer de lait pour des raisons de santé — les intolérants au lactose entre autres — ou n’en consommant pas par conviction et goût : le végétarisme, le végétalisme, et le véganisme. De nombreux végétariens choisissent aussi de consommer du fromage ne contenant aucune présure animale. Ces enzymes digestives des protéines de l’animal servent à faire cailler le lait et à stocker les protéines. Les fromages sans présure sont fabriqués à partir d’éléments végétaux, de ferments ou de coagulants microbiens.

 

Locavorisme, Slow Food, « vromages », ces tendances ont toutes un point commun : proposer une autre solution au mode de consommation industriel mondial, et ainsi, agir en faveur de l’environnement et de la sauvegarde des productions locales. S’accordant parfaitement à l’envie de manger mieux, ces tendances ont tout pour s’inscrire dans la durée.

{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Parlons fromage


Fromages de chèvre : du plateau au plat tout court !
Fromages de chèvre : du plateau au plat tout court !
Fromages de chèvre : du plateau au plat tout court !

03 janvier 2020

  1. Le fromage autrement
En fin de repas ou en cuisine, les fromages de chèvre offrent une palette de saveurs et de possibilités. On vous dit tout !
Cœur de Lion, un fromage vachement engagé !
Cœur de Lion, un fromage vachement engagé !
Cœur de Lion, un fromage vachement engagé !

02 janvier 2020

  1. Du fromage et des hommes
Lait local, emballage recyclable... Cœur de Lion confirme son engagement dans une démarche durable et responsable. Et cerise sur le fromage, la marque dispose désormais d'une gamme bio !
Le roquefort Papillon : les secrets de l’excellence
Le roquefort Papillon : les secrets de l’excellence
Le roquefort Papillon : les secrets de l’excellence

01 janvier 2020

  1. Au pays des fromages
L’histoire du roquefort a commencé avec une miche de pain. Une tradition que perpétue la fromagerie Papillon grâce à sa boulangerie maison. 

Recettes, bons plans, offres promotionnelles de nos marques partenaires...
Nos cheeseletters, c'est la crème des infos fromagères dans votre boîte mail.

Veuillez cocher la case pour accepter d'être inscrit à la Newsletter

Votre inscription est bien prise en compte

Je m'abonne