1. Bienfait du fromage

Le fromage : meilleur allié pour éveiller le goût des enfants

03 janvier 2018

Le goût aussi, ça s'apprend ! Avec l'aide de ses parents et le coup de pouce du fromage, chaque enfant peut s'ouvrir à de nouvelles saveurs et construire son répertoire de futur gastronome. 

Patience. Voilà le maître-mot lorsqu'il s'agit d'éduquer son enfant au goût. Au même titre que la marche ou la lecture, le goût s'apprend, et le palais s'éduque. De la diversification alimentaire aux assiettes « comme les grands », l'alimentation des enfants se construit par phases. En tant que parent, notre rôle est d'accompagner notre enfant dans cet apprentissage, en nous aidant d'alliés, tels que le fromage. Oui, les repas peuvent aussi se transformer en de beaux moments de complicité ! Pour cela, Saint Albray nous invite à créer des rituels gourmands afin d'éveiller les goûts de nos enfants et leur insuffler le plaisir du bien manger. 

1

Diversifier les aliments pour équilibrer l'assiette de l'enfant

Après avoir bénéficié d'une alimentation exclusivement liquide (tétée, biberon) pendant 4 à 6 mois, notre bébé commence à déguster ses premiers repas à la cuillère. Ses papilles s'éveillent progressivement. Les textures moulinées succèdent aux purées de légumes et compotes extra lisses des débuts. Puis, lorsque sa dentition le permet, les morceaux sont introduits dans son assiette. L'enfant peut les saisir avec les doigts avant de maîtriser l'usage de la cuillère ou fourchette. Que de découvertes ! Plus tôt on familiarise son enfant avec une grande diversité d'aliments, plus il sera facile d'équilibrer son assiette par la suite. On propose, simplement. Sans forcer, ni associer la nourriture à la récompense ou à la punition. On accepte qu'il faille parfois présenter un nouvel aliment jusqu'à 10 fois (!), sous différentes formes avant qu'il soit adopté par l'enfant. 

2

Créer un environnement favorable à la découverte

Tout est bon pour créer un terrain favorable à la découverte : raconter l'histoire de l'aliment (le lait de la vache à l'origine du fromage), manger l'aliment devant lui en exagérant son plaisir (l'enfant agit par mimétisme), créer des assiettes ludiques (Instagram et Pinterest regorgent d'idées), faire le marché avec les plus grands, cultiver son potager, cuisiner à quatre mains, etc. Les aliments devenus familiers permettent d'en introduire de nouveaux. Ainsi, les légumes boudés pourront être gratinés avec son fromage préféré, et les crudités, trempées dans une sauce au fromage frais, par exemple. En rusant de la sorte, on pourra alors fournir à l'enfant tous les nutriments dont il a besoin pour son développement. 

3

Le fromage, l'atout gagnant dans l'alimentation des enfants

Dépourvu de lactose, le fromage affiné est bien toléré par les enfants. Les pâtes pressées, comme l'emmental ou encore le comté, font partie des fromages les plus riches en calcium et protéines. Une aubaine en période de croissance. Cru ou pasteurisé, le fromage peut être proposé à l'enfant bien portant dès l'introduction des protéines (soit vers 6-7 mois). Les plus jeunes pourront en mordiller des bâtonnets ou en picorer des dés (pas plus de 20 g par jour). Fondu dans la purée ou un velouté, gratiné sur une tranche de pain, le fromage apporte du goût aux recettes et éveille les palais en plus de fournir des protéines et du calcium, essentiels à notre enfant. L'éducation au goût étant aussi une histoire de famille, on n'hésite pas à lui faire goûter ses fromages favoris. S'il voit Papa ou Maman se servir régulièrement une part de Saint Albray, sa curiosité sera forcément piquée.

4

Susciter la curiosité sans forcer

On profite aussi du goûter pour proposer à son enfant des portions de fromage et sortir ainsi du quatre-heures « tout sucré ». Une portion individuelle de Saint Albray, à la texture fondante et crémeuse, pourra être dégustée avec une tranche de pain, un fruit ou une compote, et déguisé en petit hérisson ludique. On peut aussi découper directement un « pétale » de Saint Albray dans la boîte familiale pour le faire entrer dans la cour de grands. Sa croûte fine et son goût ni trop doux, ni trop fort, seront facilement apprivoisés par l'enfant. Lamelles de fromage à pâte pressée, billes de fromage frais, tranche de fromage à croûte lavée, rondelles de chèvre... Au fil des dégustations, l'enfant se forge ses propres préférences, qui évolueront bien sûr au cours du temps. 

5

Créer des rituels gourmands en cuisine

Dès qu'il est en âge de saisir des ustensiles, on fait participer régulièrement son enfant à la préparation des repas. Voir les ingrédients et les travailler avant de les déguster permet de les apprivoiser plus facilement une fois dans l'assiette. Le fromage Saint Albray soutient ces rituels gourmands qui permettent de renforcer les liens avec son enfant et lui donner le goût des bonnes choses. Garnir des tartines pour le goûter, préparer des gaufres salées pour le dîner, un beau parmentier au Saint Albray le week-end ou une quiche au fromage en semaine... Recette après recette, préparation après préparation, les papilles de l'enfant s'éveillent et le plaisir de bien manger s'ancre chez le futur gastronome. 

{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Parlons fromage


TOP 5 des idées reçues sur le Maroilles
TOP 5 des idées reçues sur le Maroilles
TOP 5 des idées reçues sur le Maroilles

31 janvier 2018

  1. Le fromage autrement
Le fromage venu du Nord souffre parfois de clichés, pourtant, il est vraiment délicieux. QVDF démêle le faux du vrai avec un top 5 des préjugés sur le maroilles. 
Le maroilles fait son show en cuisine
Le maroilles fait son show en cuisine
Le maroilles fait son show en cuisine

30 janvier 2018

  1. Au pays des fromages
Grande spécialiste de la cuisine au maroilles AOP, la fromagère Virginie Dubois nous livre les secrets de ses tartes, ficelles picardes et brioches réalisées avec le fromage roi du Nord.
Les Chtis, champions de l’innovation fromage
Les Chtis, champions de l’innovation fromage
Les Chtis, champions de l’innovation fromage

29 janvier 2018

  1. Au pays des fromages
Une seule AOP, le maroilles, mais beaucoup d’imagination pour enrichir le plateau régional : les fromagers des Hauts-de-France ont la fibre créatrice.