1. Au pays des fromages

Le roquefort Papillon : les secrets de l’excellence

28 novembre 2018

 

L’histoire du roquefort a commencé avec une miche de pain. Une tradition que perpétue la fromagerie Papillon grâce à sa boulangerie maison. 

 

Vous connaissez sans doute la légende du fromage roquefort, l’histoire de ce berger qui avait laissé par mégarde du lait et du pain de seigle dans une grotte. À son retour, bien après, le lait de brebis avait caillé, le pain avait moisi et colonisé le caillé, et l’ensemble avait donné naissance à un mets succulent, l’ancêtre du Roquefort AOP. Aujourd’hui, très peu de fromageries utilisent encore du pain pour cultiver et obtenir la fameuse moisissure bleue, le bien nommé Penicillium roqueforti. C’est grâce à cette moisissure que le roquefort est considéré comme un « bleu », un fromage à pâte persillée. Et une seule, la fromagerie Papillon, le fabrique sur mesure.

1

Une boulangerie éphémère

« Historiquement, tous les fabricants de roquefort se fournissaient chez le boulanger du village », explique Walter Muller, directeur de la fromagerie. « Lorsque la boulangerie a fermé en 1975, Papillon a décidé de construire son propre fournil. » Un beau four à l’ancienne, chauffé au bois, qui ferait pâlir d’envie plus d’un boulanger. « Il ne fonctionne qu’une semaine par an. Il chauffe deux fois plus fort qu’un four classique, car nous recherchons une croûte très épaisse – un bon centimètre –, carbonisée à l’extérieur, mais humide et crue à l’intérieur. Trois jours de chauffe sont nécessaires pour le mettre à température, et quatre jours pour produire le pain. » 
 

2

400 miches de pain bio par an

Un vrai boulanger de métier, Maxime Reynes, est aux commandes de ce fournil. Il travaille le reste du temps à la fromagerie. L’opération se passe au mois de septembre, comme le faisaient les anciens, au changement de lune, période de prédilection pour la culture des champignons. Le pain est 100% bio. « Nous produisons 400 miches de pain, de 4 à 5 kilos, détaille Walter Muller, soit le double de nos besoins annuels, pour ne pas être démunis l’année suivante au cas où nous raterions la fabrication. »

3

L’ensemencement du Pénicillium

Une fois le pain cuit, les fromagers l’ensemencent avec la moisissure spécifique qui caractérise le roquefort Papillon en perçant la croûte avec des aiguilles puis en rebouchant les trous. Il faut ensuite s’armer de patience : 50 à 70 jours, selon les années, pour que la moisissure colonise toute la mie. Les miches sont ensuite brisées et la mie, désormais totalement verte, est récupérée, broyée et tamisée. 
 

4

Direction la fromagerie !

En fromagerie, le Pénicillium est saupoudré sur les grains de caillé qui défilent sur un tapis d’égouttage. Aucun n’y échappe : « C’est pour que le bleu soit parfaitement réparti sur toute la tranche de roquefort, explique le directeur. C’est la signature Papillon ! »

5

La conquête du bleu

Le fromage est ensuite piqué pour oxygéner la pâte et favoriser la pousse du bleu. Il part ensuite en cave d’affinage, dans les entrailles du village de Roquefort-sur-Soulzon, où il doit séjourner au moins 14 jours selon le cahier des charges de l’AOP. « Mais nous visons 18 à 20 jours pour que le pénicillium prospère. Le bleu, précise-t-il, apparaît au bout d’une semaine après son entrée dans la cave d’affinage. Il commence toujours à apparaître au centre avant de gagner l’extérieur. »

{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Jusqu'à

90

de réduction

par an

Parlons fromage


Les fromages auvergnats aux fourneaux
Les fromages auvergnats aux fourneaux
Les fromages auvergnats aux fourneaux

30 novembre 2018

  1. Au pays des fromages
Truffade, aligot, soupe au fromage… Longtemps, dans les foyers du Massif central, le fromage a été le plat principal et la gastronomie régionale ne l’a pas oublié. Testez vos connaissances !
Laguiole, cantal, salers : frères de terroir, mais pas jumeaux !
Laguiole, cantal, salers : frères de terroir, mais pas jumeaux !
Laguiole, cantal, salers : frères de terroir, mais pas jumeaux !

29 novembre 2018

  1. Au pays des fromages
Avec leur croûte épaisse et leur pâte tendre aux accents rustiques, les fromages cantal, salers et laguiole présentent un fort air de famille. Pas toujours facile de distinguer ces cousins de terroir auvergnat. Quiveutdufromage vous aide !
TOP 5 des idées reçues sur le Maroilles
TOP 5 des idées reçues sur le Maroilles
TOP 5 des idées reçues sur le Maroilles

01 novembre 2018

  1. Le fromage autrement
Le fromage venu du Nord souffre parfois de clichés, pourtant, il est vraiment délicieux. QVDF démêle le faux du vrai avec un top 5 des préjugés sur le maroilles.