Fromage : Morbier AOP (AOP)
Fromage : Morbier AOP (AOP)
Fromage : Morbier AOP (AOP)

Morbier AOP

  1. lait de vache

  2. Bourgogne Franche Comté

  3. Pâte pressée non cuite

  4. Fruité

Sa raie noire permet de le distinguer, mais c’est bien le terroir jurassien qui donne tout son charme au Morbier AOP.

Caractère


Comme son compagnon de terroir, le Vacherin mont d’or AOP, le fromage Morbier AOP est né des rigueurs de l’hiver jurassien. Impossible d’apporter le lait de vache à la fruitière ? Qu’importe, on le transformera sur place. Mais, en hiver, les animaux donnent peu de lait, même pas de quoi faire un fromage digne de ce nom. Alors on mettra le lait de chaque traite à cailler, et on conservera le caillé pour l’assembler avec celui de la traite suivante. Entre temps, il faut bien le conserver. On l’enduira de suie en se frottant les mains sur le chaudron ou dans la cheminée, pour le protéger des insectes et autres indésirables… Ainsi est née la raie noire si caractéristique du morbier. Aujourd’hui les fromagers utilisent du charbon végétal qu’ils saupoudrent après avoir coupé le caillé en deux.
Histoire et Origine : Morbier AOP (AOP) Histoire et Origine : Morbier AOP (AOP) Histoire et Origine : Morbier AOP (AOP)

Origine


  1. Bourgogne Franche Comté
Carte Fromage : Morbier AOP (AOP)
Carte Fromage : Morbier AOP (AOP)
Carte Fromage : Morbier AOP (AOP)
Le Morbier doit son nom à un petite commune du Haut-Jura, située à quelque 900 mètres d’altitude. La zone AOP couvre le Doubs, la quasi-totalité du Jura, quelques communes de Saône-et-Loire et de l’Ain.
Fabrication : Morbier AOP (AOP) Fabrication : Morbier AOP (AOP) Fabrication : Morbier AOP (AOP)
Le saviez-vous ?
Le charbon végétal utilisé pour la raie du Morbier AOP est réputé faciliter la digestion.

Dégustation


Même s’il n’avait pas sa raie noire, ce fromage du Jura resterait unf romage de grande qualité : celle-ci ne lui confère aucun goût particulier. Le fromage s’apprécie pour sa texture très souple et ses parfums floraux et fruités, nés d’un cahier des charges qui favorise l’expression du terroir : utilisation exclusive de lait cru, alimentation des vaches basée sur l’herbe et le foin. Son goût, très équilibré, s’affirme peu à peu au fil de l’affinage. Il se révèle vraiment à partide deux mois et atteint sa plénitude au bout de trois mois. 
Sa physionomie prédestine le Morbier à honorer de sa présence le plateau de fromage de fin de repas. En cuisine, il entre dans la composition de nombreux plats rustiques : quiches, gougères, tartes, tourtes...

C’est encore meilleur avec :

  1. Un vin très minéral.

    En rouge, un Pinot noir du Jura ou d’Alsace. En blanc, un Riesling ou un chenin sec de la Loire.

  2. Un pain toasté aux fruits secs.

    Aux abricots séchés, par exemple pour rester dans le registre fruité, mais en jouant avec le contraste des textures.


{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Parlons fromage


Mozzarella : 5 choses à savoir absolument
Mozzarella : 5 choses à savoir absolument
Mozzarella : 5 choses à savoir absolument

01 mai 2019

  1. Au pays des fromages
Au lait de vache ou de bufflonne, ce tendre fromage italien à pâte filée est une star mondiale. Mais connaissez-vous vraiment la mozzarella ? On vous dit tout !
Quel fromage pour les pizzas ?
Quel fromage pour les pizzas ?
Quel fromage pour les pizzas ?

25 avril 2019

  1. Au pays des fromages
Ingrédient indispensable de la pizza, tout comme la sauce tomate : le fromage. Mais lequel choisir ?
La Course à la Fraîcheur de Tartare pour un goût intense
La Course à la Fraîcheur de Tartare pour un goût intense
La Course à la Fraîcheur de Tartare pour un goût intense

01 avril 2019

  1. Au pays des fromages
Découvrez les engagements de Tartare pour un goût si frais et si intense.

Recettes, bons plans, offres promotionnelles de nos marques partenaires...
Nos cheeseletters, c'est la crème des infos fromagères dans votre boîte mail.

Veuillez cocher la case pour accepter d'être inscrit à la Newsletter

Votre inscription est bien prise en compte

Je m'abonne