1. Bien manger pour tous

Qu’est-ce que le flexitarisme ?

30 septembre 2018

Semi-végétarien, le flexitarien limite fortement sa consommation de viande, sans y renoncer pour autant. Quelle place pour le fromage dans ce régime alimentaire ?

Végétarien « à temps partiel », le flexitarien choisit de consommer de la viande uniquement de manière exceptionnelle. Et ne parlez pas de nouveau régime à la mode : le flexitarisme a déjà été adopté par un tiers des Français (étude Kantar Worldpanel, 2017). Aux États-Unis, son berceau, est célébré tous les 20 mars depuis 1985 le « Meat Out Day ». Cette journée devenue internationale trouve depuis quelques années un écho en Europe (lundi sans viande en France, jeudi sans viande en Belgique...). Le but de ces initiatives : montrer qu’il est possible de composer des menus gourmands et équilibrés avec d’autres sources de protéines que la viande, telles que le fromage.

1

Pourquoi devient-on flexitarien ?

Consommer de la viande, notamment bovine, n’a plus la cote*. Ce désamour trouve ses racines dans l’actualité : émission de gaz à effet de serre par les élevages, études avertissant des effets délétères d’une surconsommation de viande rouge sur la santé... C’est ainsi que naît le flexitarien. Un « consom'acteur » préoccupé par santé, celle de sa planète, et par le montant affiché sur son ticket de caisse. Il apprécie la viande et ses qualités nutritionnelles (protéines, fer...), mais a conscience des enjeux que représente sa consommation excessive. Il en déguste rarement, et opte alors pour des morceaux de qualité (label rouge, bio...). À la maison, ses menus sont essentiellement végétariens, mais il ne refuse pas une assiette carnée lorsqu’il est invité ou qu’il reçoit.
 
* En France, la consommation de viande – hors volaille – a baissé de 15 % entre 2003 et 2010, alors qu’elle avait triplé depuis les années 1930.

2

Une opportunité pour les amateurs de fromage

En retirant la viande de ses menus, le flexitarien doit veiller à s’assurer un juste apport en protéines au quotidien. Il peut composer son assiette autour de protéines végétales : légumineuses (lentilles, pois chiches...) à associer à des céréales (blé, maïs...), ou animales : poissons, crustacés, œufs et fromages. Source de protéines complètes, de calcium et vitamine D, le fromage est une alternative intéressante à la viande. Il contribue non seulement à notre santé osseuse, mais fait aussi le bonheur de nos papilles avec sa large palette de saveurs puisées dans le terroir. En cuisine, c’est un allié malin du flexitarien. Un peu de fromage dans une moelleuse quiche sans pâte, et on peut oublier les dés de jambon. Du fromage râpé dans nos gratins de légumes complète l’apport protéique du plat. Une portion (30 g) de fromage dans une salade de pâtes augmente son pouvoir de satiété et sa teneur globale en acides aminés. Et pourquoi ne pas adopter le Bol Repas ? Ce plat joliment coloré et équilibré peut être enrichi en billes de chèvre frais, cubes de bleu, fines tranches de fromage affiné, pour encore plus de goût. Car le flexitarien reste un épicurien !

{{coupon.amount}}

{{coupon.brand}}

{{coupon.libelle}}

{{ coupon.offerCta }}

Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Découvrez nos

cheeseletters,

la crème des promos

et nos infos fromagères

Parlons fromage


Stop au gaspillage alimentaire avec St Môret
Stop au gaspillage alimentaire avec St Môret
Stop au gaspillage alimentaire avec St Môret

29 septembre 2019

  1. Le fromage autrement
Contribuer à la diminution du gaspillage alimentaire, c'est facile ! Avec les astuces et idées recettes St Môret, redonnez de la fraîcheur à vos légumes et fruits fatigués.
Comment bien conserver son fromage?
Comment bien conserver son fromage?
Comment bien conserver son fromage?

28 septembre 2019

  1. Le fromage autrement
La question fatidique se pose face à nos restes : quelle est la meilleure façon de conserver nos précieux fromages sans qu’ils perdent leur goût ? QVDF a la réponse. 

Recettes, bons plans, offres promotionnelles de nos marques partenaires...
Nos cheeseletters, c'est la crème des infos fromagères dans votre boîte mail.

Veuillez cocher la case pour accepter d'être inscrit à la Newsletter

Votre inscription est bien prise en compte

Je m'abonne